Mimosas, la voie de l’Atlas

057324.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUne caravane accompagne un cheik (guide spirituel) âgé et mourant à travers le Haut Atlas marocain. Sa dernière volonté est d’être enterré à côté de ses proches. Mais la mort n’attend pas. Les caravaniers, craignant la montagne, refusent de continuer à porter le cadavre. Said et Ahmed, deux voyous voyageant avec la caravane, disent connaître la route et qu’ils mèneront le corps à destination. Dans un monde parallèle, Shakib est désigné pour aller dans la montagne avec une mission : aider les caravaniers de fortune.

Singulier, abstrait, hypnotique… Mimosas, la voie de l’Atlas est un film aussi déroutant que fascinant. Entre ombre et lumière, Oliver Laxe livre un conte mystique fugace à travers ce périple étonnant qui prend peu à peu la forme d’un voyage initiatique.

Divisé en trois chapitres marqués par des ruptures de ton brutales, ce « western religieux », comme le qualifie le cinéaste, éblouit par son décor naturel quasi-divin, qui semble servir de prétexte pour mieux questionner le rapport à la foi, le poids des traditions, la quête de rédemption.

Des montagnes enneigées majestueuses jusqu’au paysage aride et rocailleux, de la rivière au courant incertain jusqu’au brouillard soudain, signe du caprice du temps, du feu de camps où l’on se réunit en silence jusqu’à la nuit faussement paisible, règne une atmosphère envoûtante et inquiétante.

Spirituel, surprenant, mystérieux, Mimosas, la voie de l’Atlas souffre toutefois d’un récit trop alambiqué qui a de quoi perdre aisément le spectateur. Mais il ravit par son esthétique aussi lumineuse que poétique.

Sortie le 24 août 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours Mimosas, la voie de l’Atlas

057324.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUne caravane accompagne un cheik âgé et mourant à travers le Haut Atlas marocain. Sa dernière volonté est d’être enterré à côté de ses proches. Mais la mort n’attend pas. Les caravaniers, craignant la montagne, refusent de continuer à porter le cadavre. Said et Ahmed, deux voyous voyageant avec la caravane, disent connaître la route et qu’ils mèneront le corps à destination. Dans un monde parallèle, Shakib est désigné pour aller dans la montagne avec une mission : aider les caravaniers de fortune.

Tentés par ce conte présenté par Olivier Laxe, le réalisateur, comme un « western religieux »? Des Films et des mots met en jeu 6 places de cinéma pour découvrir Mimosas, la voie de l’Atlas, en salles le 24 août 2016.

Pour jouer, il suffit de répondre au questionnaire en ligne en cliquant ici avant le dimanche 28 août 2016 minuit. Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leur place par voie postale.

Bonne chance à tous!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Star Treck Sans limites

462362.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUne aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l’espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.

Chers lecteurs, je préfère vous avertir que cette critique a été rédigée par une novice de la saga créée par Gene Roddenberry. Et malgré le peu d’éléments de comparaison avec la série culte du petit écran dont les aventures ont déjà fait l’objet de deux chapitres au cinéma, je reconnais bien volontiers que ma première expérience à bord de l’Enterprise a été édifiante.

Il fallait bien un troisième opus pour célébrer le demi-siècle de la franchise Star Treck. Et ce nouveau volet ne déroge pas à la règle qui a fait son succès : de l’action à foison – des images à couper le souffle, des courses poursuite à vous tenir en haleine un asthmatique, de la castagne en veux-tu en voilà -, une intrigue assez simple -pour quiconque fait fi du langage nébuleux propre à la science fiction -, les légendaires bisbilles de Spock et du Capitaine Kirk, des dialogues pince-sans-rire, des extra-terrestres rock’n roll…

Plaisant et efficace, Star Trek sans limites nous embarque dès les premières minutes dans cet univers futuriste à l’imagination débordante… Et le générique de fin passé, on se surprend à en redemander!

Sortie le 17 août 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS