Après Béjart, le coeur et le courage +

“Je prenais la vie et je la jetais sur scène. Une double tradition : celle de l’enseignement et celle de l’art. Je ne suis pas le révolutionnaire qu’on croit : j’ai dépoussiéré.”

Modeste, Maurice Béjart avait pourtant de quoi se vanter : danseur formé à l’opéra de Paris, chorégraphe de génie à qui l’on doit des chef d’oeuvre tels Le Sacre du Printemps, Boléro, L’Oiseau de feu…, cet indéfectible passionné mondialement connu et considéré comme le précurseur de la danse contemporaine a fondé plusieurs écoles, dont le célèbre Béjart Ballet Lausanne (BBL). A sa mort, en 2007, Béjart laisse un lourd héritage à son successeur et ancien élève, Gil Roman, qui devient directeur artistique du BBL.

Comment continuer à transmettre l’esprit du maître, ses idées, ses valeurs ? Que faire pour ne pas le trahir? Comment préserver sa mémoire? Comment s’approprier le “style” Béjart? Autant de questions que pose le documentaire d’Aranxa Aguirre. Tourné quelques mois après la disparition du créateur du “Ballet du XXe siècle”, Après Béjart, le Coeur et le Courage révèle les interrogations, la tristesse, la fougue et la tenacité qui animent la Compagnie, unie par le travail et la passion.

Poursuivre l’oeuvre de création et appliquer à la lettre les conseils prodigués par le “Maître” : “Ne te retourne pas sur le passé. Quoiqu’il se passe. Avance”. Telle est la ligne directrice que Gil Roman entend respecter.

Derrière sa caméra qui se fait discrète, Arantxa Aguirre capture des moments de doutes, de souffrance, de satisfaction et de bonheur. Des images d’archive se superposent aux interviews des membres de la troupe, que l’on suit de la salle de répétition aux coulisses, et jusque sur scène, sous les applaudissements.

Mais s’il est vrai que la réalisatrice a su retranscrire avec justesse l’importance du travail fourni par Gil Roman alors en pleine création, motivé par la volonté de séduire un public habitué à l’excellence des oeuvres de Béjart, le spectateur reste sur sa faim. L’ombre de Béjart plane tel un fantôme dont on devine finalement plus que l’on apprend vraiment.

Un documentaire en demi-teinte dont on ne peut comprendre tous les enjeux liés à “l’héritage Béjart” sans retracer un minimum le portrait de celui qui est “parti faire danser les étoiles”.

Sortie en DVD le 17 avril 2012 (Zylo Production).

http://www.cinetrafic.fr/film/30745/apres-bejart-le-coeur-et-le-courage

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire