The Place

Un homme mystérieux, assis à la même table d’un café, reçoit la visite de dix hommes et femmes qui entrent et sortent à toute heure de la journée pour se confier à lui. Il a la réputation d’exaucer le vœu de chacun en échange d’un défi à relever. Tous se précipitent à sa rencontre. Mais pourquoi et jusqu’où iront-ils pour réaliser leurs désirs ?

Tiré de la série télévisée américaine The Booth At The End, The Place, réalisé par Paolo Genovese, offre un huis clos passionnant aux allures de petit théâtre de l’absurde et des vanités. Oscillant entre la comédie dramatique et le thriller, le film met en scène un homme taciturne, qui endosse le rôle de « maître du jeu », tirant les ficelles de dix pantins, tous fascinés par sa capacité à déterminer leur destin. Croyance, superstition, désespoir, force de conviction… telles sont les motivations de chacun, dont la véritable nature se révèle dès lors qu’ils acceptent de s’en remettre à un inconnu dans l’espoir de voir leur vie changer.

« Chacun des personnages, pour des raisons différentes, se place au centre de sa propre histoire. Il peut le faire pour rechercher un plaisir ou par exigence personnelle, ou encore pour sauver un proche. Ce sont toujours des recherches profondément intimes […]. Ce qui m’intéressait, c’est d’interroger le sens moral, mettre en évidence le façon dont notre morale change en fonction des situations dans lesquelles nous nous trouvons. A travers ces destins croisés, le spectateur est libre de sa propre interprétation, de son propre jugement. » explique le réalisateur.

Une écriture ciselée, un suspense qui va crescendo, une aura mystérieuse, une mise en scène sobre et efficace, une virtuosité de rythme, des comédiens en tout point parfaits – à commencer par Valerio Masteandra, que l’on a du mal à cerner au début mais qui se révèle sublime dans ce personnage tragique -… Autant d’atouts qui font de The Place une très bonne surprise.

Sortie le 30 janvier 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours L’Amour debout

Premier jeu concours de l’année sur Des Films et des Mots ! Nous vous proposons de tenter votre chance pour gagner deux places de cinéma pour L’Amour Debout, premier long métrage de Michaël Dacheux, sélectionné à l’ACID, au Festival de Cannes 2018. Un film frais, pop et joyeux sous forme de ballade musicale et sentimentale à travers Paris, sur quatre saisons (en salles le 30 janvier 2019).

L’histoire est celle de Martin, qui, dans un dernier espoir, vient retrouver Léa à Paris. Ils ont tous deux vingt-cinq ans et ont vécu ensemble leur première histoire d’amour. Désormais, chacun s’emploie, vaille que vaille, à construire sa vie d’adulte…

Pour participer au jeu concours*, il vous suffit de répondre au questionnaire en ligne en cliquant ICI avant le 28 janvier 2019 23h59.  Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leurs places de cinéma par voie postale.

Bonne chance à tous !

*Jeu concours valable en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Mauvaises herbes

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec sa complice Monique, une femme à la retraite.
Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.
Une rencontre explosive entre « mauvaises herbes » dont va éclore un joli miracle…

Après son premier film Nous trois ou rien, Kheiron reprend la caméra pour narrer de nouveau une belle histoire humaine. On y retrouve sa patte subtile et délicate, alliant tendresse et humour, maniant l’art de la vanne avec élégance, provocant les rires et les larmes avec la même finesse.

Mauvaises herbes nous embarque dès le début du film, où se mêlent deux époques, l’enfance de Waël au Proche-Orient et l’époque actuelle. On y croise des personnages attachants, la reine Deneuve en tête, haute en couleurs et tout bonnement géniale face à un Dussolier malicieusement irrésistible. Des dialogues ciselés, une intrigue bien ficelée, un propos intelligent et plein d’optimisme qui permettent de passer outre quelques facilités d’écriture. Voici un « feel good movie  » dont on ressort le sourire aux lèvres. Et c’est déjà pas mal ! (Bourrus et vieux grincheux, s’abstenir).

Sortie le 21 novembre 2018. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS