Parasite

Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne…

Il y a longtemps qu’une Palme d’or n’avait pas fait une telle unanimité ! Perspicace, subtile, malin, précis, brillant… les qualificatifs dithyrambiques ne manquent pas pour qualifier Parasite de Bong Joon-ho.

Le réalisateur d’Okja, qui avait fait grand bruit lors de sa sélection au Festival de Cannes 2017 en raison de son mode de diffusion (le film, produit par Netflix, a été diffusé exclusivement sur la plateforme de streaming, sans aucune sortie en salles de cinéma), a enthousiasmé la Croisette – critique et public confondus.

A travers cette satire sociale aux airs de « tragi-comédie », le cinéaste s’intéresse aux différentes classes sociales et s’interroge sur leur façon de cohabiter dans un monde où les rapports de classe sont de plus en plus violents. Comédie géniale qui explore différents genres cinématographiques avec une étonnante virtuosité, Parasite séduit par son propos d’une rare intelligence, donnant à voir sans jamais condamner.

Ce film, aux affluences « chabroliennes » assumées, est à la fois drôle et inquiétant, caustique et mystérieux, dense et maîtrisé, universel et singulier. Et parce qu’il est des intrigues essentielles de préserver, il est temps d’arrêter ici cette critique et de vous inviter à découvrir cette Palme d’or historique – c’est la première fois qu’un réalisateur coréen remporte la prestigieuse statuette – sur grand écran !

Sortie le 5 juin 2019.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

The Place

Un homme mystérieux, assis à la même table d’un café, reçoit la visite de dix hommes et femmes qui entrent et sortent à toute heure de la journée pour se confier à lui. Il a la réputation d’exaucer le vœu de chacun en échange d’un défi à relever. Tous se précipitent à sa rencontre. Mais pourquoi et jusqu’où iront-ils pour réaliser leurs désirs ?

Tiré de la série télévisée américaine The Booth At The End, The Place, réalisé par Paolo Genovese, offre un huis clos passionnant aux allures de petit théâtre de l’absurde et des vanités. Oscillant entre la comédie dramatique et le thriller, le film met en scène un homme taciturne, qui endosse le rôle de « maître du jeu », tirant les ficelles de dix pantins, tous fascinés par sa capacité à déterminer leur destin. Croyance, superstition, désespoir, force de conviction… telles sont les motivations de chacun, dont la véritable nature se révèle dès lors qu’ils acceptent de s’en remettre à un inconnu dans l’espoir de voir leur vie changer.

« Chacun des personnages, pour des raisons différentes, se place au centre de sa propre histoire. Il peut le faire pour rechercher un plaisir ou par exigence personnelle, ou encore pour sauver un proche. Ce sont toujours des recherches profondément intimes […]. Ce qui m’intéressait, c’est d’interroger le sens moral, mettre en évidence le façon dont notre morale change en fonction des situations dans lesquelles nous nous trouvons. A travers ces destins croisés, le spectateur est libre de sa propre interprétation, de son propre jugement. » explique le réalisateur.

Une écriture ciselée, un suspense qui va crescendo, une aura mystérieuse, une mise en scène sobre et efficace, une virtuosité de rythme, des comédiens en tout point parfaits – à commencer par Valerio Masteandra, que l’on a du mal à cerner au début mais qui se révèle sublime dans ce personnage tragique -… Autant d’atouts qui font de The Place une très bonne surprise.

Sortie le 30 janvier 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours L’Amour debout

Premier jeu concours de l’année sur Des Films et des Mots ! Nous vous proposons de tenter votre chance pour gagner deux places de cinéma pour L’Amour Debout, premier long métrage de Michaël Dacheux, sélectionné à l’ACID, au Festival de Cannes 2018. Un film frais, pop et joyeux sous forme de ballade musicale et sentimentale à travers Paris, sur quatre saisons (en salles le 30 janvier 2019).

L’histoire est celle de Martin, qui, dans un dernier espoir, vient retrouver Léa à Paris. Ils ont tous deux vingt-cinq ans et ont vécu ensemble leur première histoire d’amour. Désormais, chacun s’emploie, vaille que vaille, à construire sa vie d’adulte…

Pour participer au jeu concours*, il vous suffit de répondre au questionnaire en ligne en cliquant ICI avant le 28 janvier 2019 23h59.  Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leurs places de cinéma par voie postale.

Bonne chance à tous !

*Jeu concours valable en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS