Le Gangster, le flic et l’assassin

Un puissant chef de gang dont la férocité est redoutée dans le milieu manque de se faire assassiner par un homme qui prend la fuite sans être identifié. S’il a survécu de justesse à l’attaque, le gangster sait que sa réputation est irrémédiablement endommagée : il doit retrouver l’assassin et le faire payer. De son côté, un inspecteur de police, est persuadé que le fameux assassin est l’insaisissable tueur en série nommé « K ».
Le flic et le gangster vont alors unir leurs forces pour attraper l’assassin. Mais si le premier rêve de le voir derrière les barreaux, le deuxième n’a qu’une idée en tête : se venger.

Présenté hors compétition au dernier Festival de Cannes, Le Gangster, le flic et l’assassin, un thriller musclé, rondement mené et somme toute jubilatoire, s’est révélé l’une des bonnes surprises de ce 72e festival. Réalisé par le sud-coréen Lee Won-tae (Man of Will, 2017), cette histoire de vendetta nous embarque dès les premières scènes, où la violence s’exerce sans scrupule mais avec précision (âmes sensibles, s’abstenir).

Un scénario qui tient la route, une association de malfaiteurs des plus inspirée, des acteurs en tout point parfait (du mafieux impavide Ma Dong-seok au mutique et inquiétant Kim Sung-kyu, – l’assassin -, en passant par le flic plein de verve interprété par Kim Moo-yul ), une mise en scène ciselée, nerveuse mais néanmoins élégante, de la castagne… Voici un polar d’une efficacité redoutable dont on ne ressort pas tout à fait indemne… Avis aux amateurs !

Avertissement : Interdit aux – de 12 ans.

Sortie le 14 août 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Ne coupez pas !

Le tournage d’un téléfilm d’horreur filmé en direct bat son plein dans une usine désaffectée. Entre les techniciens blasés et les acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film de zombies à petit budget. Pendant la préparation d’un plan particulièrement ingrat, le tournage est perturbé par l’irruption d’authentiques morts-vivants…

Ne vous fiez pas aux apparences : sous ses faux airs d’amateurisme pathétique, Ne coupez pas, premier long métrage du réalisateur japonais Shin’ichirô UEDA, vaut son pesant de zombies.

Projeté en ouverture du festival Kinotayo en janvier 2019 à la Maison de la Culture du Japon à Paris, ce film aussi désopilant qu’inattendu a reçu le Soleil d’Or du public. Réalisé avec un budget de 26 000 €, Ne coupez pas ! s’inscrit comme l’un des plus gros succès du cinéma indépendant japonais, attirant plus de 2 millions de spectateurs nippons (les producteurs espéraient réaliser 5000 entrées).

On vous laisse découvrir par vous-mêmes les raisons d’un tel succès, non sans vous glisser quelques pistes : de l’inventivité, du kitsch, de l’humour qui rappelle celui distillé dans les mangas télévisés des années 80-90, une mise en scène maîtrisée, alternant plans séquences, flash-back, et mises en abîme vertigineuses d’un film dans un film (dans un film !). Vous suivez ?

Voilà du cinéma d’auteur créatif, loufoque, cocasse et ingénieux. Bref, une belle surprise que l’on vous encourage à découvrir sur grand écran !

Sortie le 24 avril 2019.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours Le Mystère Henri Pick

Dans une étrange bibliothèque au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice découvre un manuscrit extraordinaire qu’elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller. Mais son auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n’aurait selon sa veuve jamais écrit autre chose que ses listes de courses. Persuadé qu’il s’agit d’une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l’enquête, avec l’aide inattendue de la fille de l’énigmatique Henri Pick.

Adapté du roman éponyme de David Foenkinos, Le Mystère Henri Pick plonge le spectateur dans une enquête trépidante menée tambour battant par le duo Fabrice Luchini-Camille Cottin, dont la complicité malicieuse s’avère des plus réjouissantes. Rémi Bezançon (Le Premier jour du reste de ta vie, Un Heureux événement) réalise une comédie littéraire élégante, égratignant au passage le milieu de l’édition. Sa mise en scène poétique et romanesque à travers tous ces lieux imprégnés de littérature, sa caméra virtuose qui nous emmène de Paris à l’a presqu’île de Creuzon, sa façon de capter la lumière du Finistère, de filmer la beauté des paysages ou l’intimité des espaces clos qui, pourtant, invitent à l’imagination… Autant d’éléments qui confèrent à ce film plein de fantaisie une atmosphère teintée de mystère qui n’est pas sans rappeler les romans d’Agatha Christie.

Tentés par cette enquête littéraire particulièrement sympathique ? Des Films et des mots vous propose un nouveau jeu concours* : 5 x 2 places sont à gagner pour découvrir Le Mystère Henri Pick*, en salles depuis le 6 mars 2019. Pour cela, il vous suffit de répondre au questionnaire en ligne ICI avant dimanche 10 mars 2019 23h59.

Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leurs places de cinéma par voie postale dans les meilleurs délais.

Bonne chance à tous !

*valable en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS