For Ellen +

Quand Joby, rock-star en herbe, accepte finalement de signer les papiers de son divorce, il découvre qu’il est sur le point de renoncer à la garde de sa fille Ellen, âgée de 6 ans. Il réalise soudain qu’il n’est pas prêt à perdre cette part de lui-même. Espérant rattraper le temps perdu, il cherche à gagner son cœur.

Pour son troisième long métrage, So Yong Kim s’inspire de son histoire personnelle pour mettre en scène l’abandon d’un père et les raisons de ce renoncement.

Le film se déroule à travers le regard de Joby, ce jeune adulte fuyant, absent, taciturne, complètement dépassé par un divorce dont il ne semble pas vraiment comprendre les motivations. Personnage à la dérive, il décide de retrouver sa fille et d’assumer au moins une fois son rôle de père. Simple Caprice? Rencontre salutaire? Peu importe. Face à Ellen et ses grands yeux bleus, son teint de porcelaine, sa moue craquante, son jugement impartial et son sourire cristallin, Joby s’ouvre enfin. Le père et la fille s’apprivoisent le temps d’une journée où la méfiance cède peu à peu la place à un début de complicité.

Si ce voyage émotionnel peut émouvoir par la sincérité qui s’en dégage, on regrette néanmoins de ne pouvoir véritablement entrer au coeur de l’histoire. Les nombreuses ellipses, les longs silences répétés, les plans séquences à n’en plus finir, l’apathie agaçante d’un protagoniste peu amène ont hélas raison d’un scénario bien trop faible qui souffre d’une mise en scène soporifique. A trop vouloir jouer sur le registre poétique, la réalisatrice finit par perdre son spectateur quelque part, sur une route enneigée probablement.

Même la prestation inspirée de Paul Dano (Little miss Sunshine) et de la formidable Shaylena Mandigo ne suffit pas à oublier ce sentiment fort désagréable d’être passé à côté d’un film au sujet pourtant prometteur. For Ellen révèle cependant un moment fort lors de cet échange improbable entre Joby et sa fille. Mais la motivation reste bien insuffisante.

Sortie le 19 septembre 2012.

Bande annonce

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire