Hibou

266461.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxRocky est un homme discret. Il est heureux mais personne ne le voit. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou “Grand Duc” sur son canapé qui le fixe intensément. Il comprend qu’il doit agir. Le lendemain, arrivé à son bureau, il revêt un déguisement de hibou sans que quiconque n’y prête la moindre attention. Jusqu’au jour où il rencontre une panda…

Pour son premier long métrage en solo, Ramzy Bedia se glisse dans le costume d’un anti-héros gauche, introverti, qui peine à se faire entendre. Entouré de personnages loufoques, mais moins toqués qu’ils n’y paraissent – qu’il s’agisse de son voisin qui souffre d’hyperacousie (Philippe Katerine), de son père dépressif (Guy Marchand), de l’inquiétant patron d’animalerie (Etienne Chicot), et surtout de la mystérieuse panda au regard de braise (Elodie Bouchez) -, Rocky va peu à peu apprendre à relever la tête et à tomber le masque.

Naïf, absurde, touchant par ses maladresses et bourré de tendresse, Hibou est une comédie singulière, qui reflète si bien l’univers farfelu et ingénu d’Eric et Ramzy (et si Ramzy vole ici de ses propres ailes, Eric n’est jamais bien loin). Un univers nourri par l’imaginaire fantasque de Quentin Dupieux, par l’évidente rencontre avec l’univers poétiquement décalé de Philippe Katerine, et surtout par l’enfance, candide et inventive.

Voici une jolie fantaisie pleine de douceur sur le regard des autres qui nous définit, à prendre au premier degré.

Sortie le 6 juillet 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire