La Princesse des glaces

Après avoir vaincu de manière héroïque la Reine et le Roi des Neiges, Gerda, la Princesse des Glaces, n’est toujours pas en paix avec elle-même. Elle rêve de revoir ses parents, enlevés autrefois par le Vent du Nord et de vivre de nouveau en famille, accompagnée de son frère Kai. C’est ainsi que Gerda et ses amis embarquent dans un voyage exaltant, plein de rebondissements afin de retrouver ses parents, faisant face à de nouveaux challenges qui ne vont pas lui rendre la vie facile. Gerda, en compagnie de Rollan, qu’elle vient à peine de rencontrer et à qui elle va donner toute sa confiance, va découvrir un ancien objet magique appartenant aux Trolls : la pierre aux souhaits. Dès lors, la légende liée à cette pierre de feu et de glace va chambouler sa vie et rien ne va se passer comme elle l’avait prévu…
Gerda, réussira-t-elle à dompter les puissances magiques et maléfiques de cette pierre et à retrouver ses parents ?

Troisième volet d’une saga inspirée du célèbre conte de Hans Christian Andersen, La Princesse des glaces (sous-titré la quête de l’étoile du nord) vient clore les fabuleuses aventures des jumeaux téméraires Gerda et Kai.

Signé par le réalisateur Aleksey Tsitsilin, ce film d’animation russe séduit par son univers foisonnant de créativité, son graphisme féerique (qui n’est pas sans rappeler celui des studios Disney), ses personnages hauts en couleurs, son rythme haletant et ses jolies scènes d’action. Il y est question de princesse héroïque, de jeune garçon en quête de périples extraordinaires, de trolls facétieux, de feu qui côtoie la glace, de secret révélé dans des livres cachés dans une bibliothèque magique où l’on s’instruit en savourant des cookies, d’émotions, de merveilleux de fantastique… et d’une belette des neiges qui a tout pour devenir la nouvelle coqueluche dans la cour de récré !

Il est vrai qu’un tel film aurait mérité un traitement moins classique et « policé », une mise en scène où l’on aurait mieux perçu « l’âme slave ». Mais ce petit film s’avère des plus plaisants et pousse à l’indulgence.

Voici une belle histoire qui donne envie de retomber en enfance, et de retrouver ce moment magique où l’on écoutait tout émerveillés les histoires qui débutaient par « Il était une fois… ».

Sortie le 14 février 2018.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire