Mais qui a re-tué Pamela Rose? +

Quand il reçoit un appel du shérif de Bornsville lui annonçant que le cercueil de Pamela Rose a été volé, l’agent Douglas Riper voit là une occasion de renouer les liens avec son ancien coéquipier Richard Bullit. Un ex-ami avec lequel il est brouillé depuis des années suite à une fâcheuse histoire de femme et de Fuego.

Les deux anciennes gloires du FBI, devenues des purs has been, se retrouvent donc pour enquêter sur cette profanation, sans savoir qu’ils sont en réalité attirés dans un piège par un homme qui leur en veut beaucoup.

Sans se douter non plus qu’ils seront bientôt les seuls à être au courant que la présidente des Etats-Unis of America est sur le point d’être assassinée… Le suspense est à son comble. La double tornade timbrée nommée Kad et O peut donc à nouveau frapper.

Donuts, Ketchup, Salt & Pepper, Mosby, Perkins, la Présidente des Etats-Unis of America, Kowachek, Bill, Bill et Bill, Bruno le panda et l’incontournable fuego relookée aux couleurs du FBI : tels sont les personnages loufoques réunis dans la suite des aventures rocambolesques des inspecteurs les plus désespérants de l’histoire du cinéma, Riper et Bullit.

Une fois encore, Kad et Olivier se surpassent dans l’humour potache et s’entourent de comparses tout aussi agités du bocal (Julien Rappeneau à l’écriture, Omar Sy, Laurent Lafitte, Audrey Fleurot face à la caméra) pour servir une nouvelle comédie parodique déjantée, dans la lignée des Hot Shots!, Ya-t-il un flic.., ou encore Police Académie.

Si l’intrigue, assez pauvre, sert surtout de prétexte à des gags en cascade aux ressorts simples mais efficaces (le comique de répétition, l’absurde, les vannes foireuses), les multiples clins d’oeil à ce qui fait l’univers de Kad et O (du « kamoulox » au cultissime « I believe I can fly ») disséminés tout au long du film, les nombreux clichés détournés, les faux-raccords et les incohérences volontaires, l’autodérision des acteurs et la tonalité américano-franchouillarde font de cette comédie décalée – à l’esprit très Mel-Brooksien – un objet non identifié qui flirte magistralement avec le ridicule mais où l’humour triomphe malgré tout.

Un univers complètement improbable mais qui fonctionne tout de même, grâce à un humour à prendre au 12e degré!

Les fans apprécieront. Quant aux autres…

Sortie le 5 décembre 2012.

Bande annonce

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire