Monsieur Lazhar ++

A Montréal, Bachir Lazhar, un immigré algérien, est embauché au pied levé pour remplacer une enseignante de primaire disparue subitement. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison suite au suicide de leur ancienne institutrice, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de Bachir, qui risque l’expulsion du pays à tout moment.

Inspiré de la pièce de théâtre éponyme d’Evelyne de la Chenelière, Monsieur Lazhar met en scène une rencontre rare : celle de personnages endeuillés qui portent en eux la même incompréhension, la même douleur face à la perte brutale, mais aussi la même lumière d’espoir.

Avec douceur et beaucoup de tendresse, Philippe Falardeau filme cette sorte d’apprivoisement mutuel qui s’instaure peu à peu entre le professeur et ses élèves. D’un côté, un monsieur respectable et aimant, victime du terrorisme qui lui a pris sa famille, et qui a dû fuir son pays. De l’autre, des têtes blondes confrontées trop tôt à la mort et laissés seuls face à leurs interrogations. De part et d’autre, des blessures profondes que seule l’entraide et l’écoute parviendront à panser.

Car au-delà du sentiment d’injustice et de la culpabilité éprouvés, il est question d’attention, de l’importance de l’au-revoir, de mettre un mot sur ses maux et d’extérioriser ainsi ce que les adultes auraient tendance à enfouir au plus profond.

Il est aussi question de l’immigration et des difficultés qui en découlent (l’obtention des papiers, le permis de travail…), de la découverte de cultures différentes (baklawas versus carrés de rice crispies, Honoré de Balzac versus Jack London…), de l’apprentissage de la langue pour exorciser ses peines.

Servi par des jeunes acteurs justes et touchants qui parviennent à ne jamais tomber dans le sentimentalisme et par l’humoriste Fellag qui prouve une fois encore toute l’étendue de son talent, Monsieur Lazhar est un très joli film aux notes d’humour, plein d’élégance et de délicatesse, comme on aimerait en voir plus souvent.

Un véritable coup de coeur.

Sortie le 5 septembre 2012.

Bande annonce

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

4 commentaires sur “Monsieur Lazhar ++”

  1. Michèle Brunet dit :

    J’aime beaucoup ton papier et le thème du film. Bravo ma Laeti ! et à très bientôt…

    • Laetitia dit :

      Merci beaucoup ma Mimi! Ton commentaire me fait au chaud au coeur… d’autant plus que c’est le tout premier du blog! Je crois que dans ces cas là, il faut faire un voeu 🙂

  2. Il me donnait envie ce film. Tu viens de finir de me convaincre.

Mettre un commentaire