Parfaites

Qui n’a jamais eu de préjugés méprisants sur la natation synchronisée ? Ridiculisée et ignorée, cette discipline sportive souffre de sa mauvaise réputation. Pourtant, derrière les paillettes et les sourires se cache un sport où se mélange le culte de la beauté et de la performance ainsi que des exigences athlétiques qui dépassent les limites de l’imaginable. Parfaites retrace le parcours émouvant et inspirant de Claudia, Marie-Lou et toute l’équipe nationale canadienne qui les mènera jusqu’aux qualifications olympiques à Rio de Janeiro. Face aux nombreux sacrifices à faire et aux défis à relever, réussiront-elles à concrétiser leur rêve ? Et à quel prix ?

Pour son premier long métrage, Jérémie Battaglia nous offre une plongée inattendue au cœur d’un sport complexe, exclusivement féminin, devenu discipline olympique en 1984, et pourtant bien mal connu.

Une discipline de fer, un entraînement titanesque mêlant musculation, course, endurance, danse, acrobatie, natation, une technique qui se travaille jusqu’à l’excellence, une perfection qui se recherche même dans l’apparence du groupe, supposé être homogène selon les juges des compétions internationales, quitte à effacer les individualités – la corpulence, évidemment fine et longiligne, doit être identique, tout comme la façon d’être maquillée, coiffée… même la teinte de peau devrait être uniforme !

Pendant près de deux ans, la caméra de Battaglia s’est immergée dans le quotidien de ces jeunes femmes, qui témoignent chacune à sa façon de ses rêves, de la flamme qui les anime, de l’espoir des qualifications, du découragement et de l’injustice ressentis quand celles-ci n’ont pas lieu, de la lassitude face à l’absurdité que la natation synchronisée peut représenter parfois, des interrogations sur leurs réelles motivations ou sur leur avenir une fois l’âge « limite » franchi, puis du retour de cette fameuse petite flamme qui brûle et fait envoler tous les doutes.

Ces danseuses-nageuses se révèlent touchantes par leur sincérité, admirables par leur courage, leur abnégation et leur détermination à se démarquer par leur différence.  Portées par une belle amitié, une solidarité à toute épreuve, elles affrontent toute cette folie liée à la quête de la perfection, technique et esthétique, qui peut virer à l’obsession destructrice. Il n’y a qu’à se remémorer cette scène saisissante où chaque nageuse énumère le nombre de blessures, fractures, entorses, commotions cérébrales, ou « simples tendinites » endurées au cours de leur carrière professionnelle.

Des personnalités attachantes sublimées par l’oeil du photographe (métier qu’exerce également Battaglia), des plans soignés, des cadres pensés, une mise en scène sobre et élégante, ponctuée par des effets d’ombre et de lumière qui viennent accentuer le récit passionnant et terrifiant… Parfaites est un documentaire de « haut niveau ».

Sortie le 5 avril 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

2 commentaires sur “Parfaites”

  1. Aurore dit :

    Il me dit bien ce film,par contre « Qui n’a jamais eu de préjugés méprisants sur la natation synchronisée ? Ridiculisée et ignorée, cette discipline sportive souffre de sa mauvaise réputation. « , ça m’étonne un peu ! C’est une discipline tellement gracieuse!

    • Laetitia dit :

      Gracieuse et ô combien technique! Malheureusement, la plupart des gens pensent encore que la natation synchronisée se résume encore à un sport assez kitsch et désuet… D’où l’importance de voir ce documentaire!

Mettre un commentaire