Praia do futuro

084669.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDonato, sauveteur brésilien sur la plage de Praia do Futuro, assiste à la noyade de deux hommes mais ne peut en sauver qu’un, Konrad, un touriste allemand dont il tombe amoureux. Pour vivre pleinement cette histoire, il décide de tout quitter pour le suivre en Allemagne. Des années plus tard, Ayrton, le jeune frère de Donato devenu un homme, le retrouve à Berlin. Chacun en quête de sa propre identité tente de renouer le fil de leur histoire.
« Je souhaitais faire un film d’aventures, de voyages, raconter l’histoire de quelqu’un qui part dans un endroit qu’il ne connaît pas, du courage qu’il faut mais aussi de la peur – très présente dans le film puisque la trajectoire de chaque personnage est un saut dans l’inconnu ». Tel est le point de départ de Praia do futuro, où se joue la rencontre de deux amants, une rencontre inattendue, intense et fugace.
En filigrane à l’histoire d’amour de Donato (Wagner Moura) et Konrad (Clemens Schick) se dessine la relation complice et protectrice que Donato entretient avec son frère, mise à mal par le départ soudain de l’aîné, sans explication. Insouciance et passion pour l’un, incompréhension et sentiment d’abandon pour l’autre…
De ces thématiques universelles, Karim Aïnouz tire un film intime, où le langage du corps, sublimé par une lumière chaude et des mouvements de caméra fluides et assurés, surpasse celui des mots. Servi par des acteurs convaincants, Praia do futuro laisse une sensation d’éphémère où les personnages semblent évoluer tels des fantômes dans un flou esthétique étonnant.
On déplore néanmoins les ellipses maladroites qui font louper des clés de lecture essentielles au film et nous laisse hélas sur notre faim.
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateur.
Sortie le 3 décembre 2014.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire