Samsara +++

20314553.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxTourné dans 25 pays, durant 5 ans, Samsara* explore les merveilles et les limites de notre monde. C’est un voyage extraordinaire, une méditation sans paroles sur ce qui compose nos sociétés : la tradition, la modernité, les technologies, les contradictions, l’absurdité.

De la Birmanie aux Etats-Unis en passant par l’Angola, le Brésil ou encore la France, Ron Fricke porte un regard caléidoscopique sur notre planète et dresse un constat à la fois terrible et enthousiaste, accablant et prodigieux, néanmoins dénué de jugement.

Des danseuses gracieuses à la beauté captivante, des enfants au visage chatoyant, des regards qui se répondent d’un continent à un autre, tantôt espiègles et joueurs, tantôt durs et désabusés, des portraits dont chaque trait semble révéler une histoire, des personnages dont se dégage une grande douceur tel ce père tatoué des bras à la tête qui, souriant, berce sa petite fille avec une infinie tendresse…

Mais aussi des paysages fascinants, depuis les pagodes aux lumières d’or de Bagan jusqu’aux chutes d’Epupa en Namibie, des performances humaines saisissantes, en témoignent l’incroyable mandala** peint sur le sable avec une patience inouïe à Ladakh, en Inde, ou la parade militaire chorégraphiée au millimètre près quelque part en Chine, des aberrations technologiques stupéfiantes révélées par une mise en scène frénétique où l’homme apparaît robotisé dans les usines d’élevage alimentaire qui pratiquent le travail à la chaîne…

Autant de mystères que Samsara met en lumière tout en laissant le soin aux spectateurs de les comprendre. Une démarche sublimée par la musique de Michael Stearns et Lisa Gerrard qui accompagne subtilement ce film muet – à l’instar de Baraka, précédent documentaire de Fricke. Et le cinéaste d’expliquer : « Une fois que les spectateurs sont assis dans le noir, leur sens est en éveil et leur système de défense à l’arrêt. C’est le moment parfait pour s’adresser à leur moi intérieur ».

Un documentaire sans paroles qui en dit beaucoup tout en interpelant nos consciences avec douceur. Le septième art prend ici tout son sens.

Sortie le 27 mars 2013.

 

* Issu du sanskrit, une ancienne langue d’origine indienne, « Samsara » signifie « ensemble de ce qui circule » et évoque l’idée d’un cycle de la vie sur laquelle le film repose.

** Mandala : disque contenant des formes géométriques colorées, utilisé comme un espace de méditation.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

1 commentaire sur “Samsara +++”

  1. Cécile dit :

    Superbe ! Ca donne vraiment envie de le voir !!! Toutes ces couleurs, c’est une véritable explosion ! T’as de la chance de l’avoir déjà vu ! Merci de nous avoir fait partager tes impressions ! Bizzzz

Mettre un commentaire