La Prunelle de mes yeux

364542-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUne fille, un garçon. Elle aime la musique, lui aussi (mais pas la même). Ils se détestent, ils se croisent sans cesse. Et surtout : elle est aveugle, il voit parfaitement. Un jour, par provocation, il se fait passer pour aveugle auprès d’elle. Ce qui n’était qu’une mauvaise blague dure un peu trop longtemps, l’amour arrive, la situation se complique, et la supercherie va devenir explosive.

Décalé, pétillant, absurde, fantasque, jouissif, délicat, savoureux, truculent… les adjectifs enthousiastes ne manquent pas quand il s’agit de qualifier la comédie romantique singulière signée Axelle Ropert (Tirez la langue, Mademoiselle). Il y a là un même charme, une même fantaisie, une même douceur mélancolique que dans l’univers de Sébastien Betbeder (2 automnes 3 hivers). Chez Axelle Ropert, les amoureux aussi se tournent autour, mais commencent par s’insupporter mutuellement tout en se cherchant l’un l’autre. Les lois de l’attraction réservent bien des mystères qui semblent inspirer la cinéaste.

« À partir du moment où l’amour affleure, la tragédie s’invite aussi dans le récit. Faire que l’amour ait du poids et de l’importance, que ce ne soit pas une petite convention supplémentaire ajoutée au cahier des charges du genre ; faire que ce soit vraiment déchirant. Cela a un côté casse-gueule, car si c’est déchirant, soudain ce n’est plus si drôle, c’était un équilibre périlleux à mettre en place ! », confie-t-elle.

Servi par un duo électrique interprété par Bastien Bouillon, irrésistible séducteur en toc que l’on adore détester, et la pétillante Mélanie Bernier, adorable amoureuse espiègle, La Prunelle de mes yeux se révèle être une « love story » profonde et légère, moderne et joliment désuète, mélodieuse et cacophonique… comme on les aime tant !

Sortie le 21 décembre 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours La Prunelle de mes yeux

364542-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUn troisième jeu concours pour terminer l’année en beauté, ça vous dit?

Comédie romantique aussi décalée que savoureuse, La Prunelle de mes yeux,* signée Axelle Ropert, réunit la pétillante Mélanie Bernier et l’irrésistible Bastien Bouillon.

Une fille, un garçon. Elle aime la musique, lui aussi (mais pas la même). Ils se détestent, ils se croisent sans cesse. Et surtout : elle est aveugle, il voit parfaitement. Un jour, par provocation, il se fait passer pour aveugle auprès d’elle. Ce qui n’était qu’une mauvaise blague dure, l’amour arrive, la situation se complique, et la supercherie va devenir explosive.

Pour tenter de remporter deux places de cinéma** pour cette comédie sympathique, il suffit de  répondre au questionnaire en ligne ici avant le 26 décembre 2016 minuit.

Les gagnants, tirés au sort, seront prévenus par mail et recevront leurs places de cinéma par voie postale dans les meilleurs délais.

Bonne chance à tous ! Et par avance, de très belles fêtes de fin d’année à vous !

*En salles le 21 décembre 2016.

**Valables en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

2 automnes 3 hivers

21012177_20131004132320341.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxA 33 ans, Arman a décidé de changer de vie. Pour commencer, il court. C’est un bon début. Amélie poursuit la sienne (de vie) et court, elle aussi. La première rencontre est un choc. La seconde sera un coup de couteau en plein cœur. Ce sera le début de leur aventure.
Benjamin est le meilleur ami d’Arman. Un soir, il s’écroule dans une haie de laurier et se retrouve lui aussi à l’hôpital. Un grave accident qui pourtant fera son bonheur.
Durant 2 automnes et 3 hivers, dans les vies d’Amélie, d’Arman et de Benjamin se succèdent les rencontres, les accidents et beaucoup d’histoires (d’amour, mais pas que…).

Avec tendresse et fantaisie, Sébastien Betbeder filme ce « tourbillon de la vie » qu’aimait chanter Jeanne Moreau, où se mêlent l’inattendu, les éclats de rire, les combats, les accidents de parcours, les incertitudes, les décisions à prendre, les moments heureux, les instants complices, l’incompréhension, les retrouvailles, l’espoir…

Le cinéaste révèle avoir voulu rendre compte d’une « humeur commune à toute une génération : Nous aimons différemment en 2013, nous pensons différemment la mort. Nous sommes de moins en moins insouciants. Tout cela est troublant, angoissant parfois. »

Mais loin de céder au discours cynique, Betbeder préfère la poésie pour mettre en scène ses personnages touchant par leur justesse de caractère : Armand, l’anti-héros au coeur tendre; Amélie, la petite fée lumineuse aux questions existentielles ; Benjamin, le sage en apprentissage perpétuel.

Construit en chapitres, cette comédie romantique surprend par l’originalité de sa mise en scène, dans laquelle les personnages brisent parfois le cadre de la narration en faisant des monologues face à la caméra, comme pour mieux interpeller le spectateur, quelque peu déstabilisé.

Un film complètement improbable, joliment décalé et terriblement sincère pour qui nous avons eu un gros coup de coeur!

Sortie le 25 décembre 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS