All about Albert ++

21053020_20131025171524518.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMère divorcée, Eva se passionne pour son métier de masseuse. Très attachée à sa fille, elle redoute le jour – désormais imminent – où celle-ci va quitter la maison pour aller à l’université. A l’occasion d’une soirée, elle rencontre Albert, un homme doux, drôle et attachant qui partage les mêmes appréhensions qu’elle. Tandis qu’ils s’éprennent l’un de l’autre, Eva devient l’amie et confidente de Marianne, une nouvelle cliente, ravissante poète qui semblerait parfaite si seulement elle n’avait pas un énorme défaut : dénigrer sans cesse son ex-mari. Soudain Eva en vient à douter de sa propre relation avec Albert qu’elle fréquente depuis peu.

« Comment arrive-t-on à se libérer d’un échec sentimental et à prendre le risque de tomber amoureux à nouveau? » Une question universelle à laquelle Nicole Holofcener tente de répondre à travers la rencontre d’Eva et d’Albert, deux divorcés fragiles qui se cachent derrière l’humour pour masquer leurs fêlures et leur manque d’assurance.

Avec délicatesse, la cinéaste met en scène ces personnages attendrissants, révélant leurs failles, qu’il s’agisse de la crainte de voir leur enfant unique quitter le nid et de la solitude qui en découlera, la peur de vivre une nouvelle déception amoureuse, et plus généralement l’angoisse liée au changement.

D’emblée, la complicité s’instaure :  les rires fusent au cours d’un dîner, les histoires se dévoilent peu à peu et le plaisir de se retrouver sonne comme une évidence. Mais les belles émotions des premiers temps ne sont pas faites pour durer. Du moins, c’est ce que pense Eva, rapidement en proie aux doutes et qui, pour se rassurer, cherche des réponses… quitte à faire fausse route.

Une mise en scène faite de clair-obscures épars sublimée par une merveilleuse bande son, des acteurs tout en justesse (de Julia Louis-Dreyfus au regretté James Gandolfini en passant par Catherine Keener et Toni Collette), de la douceur, de la simplicité et de la tendresse… autant d’ingrédients qui font d’All about Albert une jolie comédie romantique qui vous donnera le sourire pour un petit moment.

Sortie le 26 mars 2014.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Ce qui vous attend si vous attendez un enfant +

S’offrir un casting de luxe – Cameron Diaz, Jennifer Lopez, Elizabeth Banks, Dennis Quaid, Chris Rock, Chace Crawford et une kyrielle d’acteurs à suivre – pour traiter des joies parentales dans une comédie aux accents gentiment moqueurs… Tel est le pari que s’est lancé Kirk Jones en adaptant sur grand écran le best seller de Heidi Murkoff, Ce qui vous attend si vous attendez un enfant.

Fous de joie à l’idée de fonder une famille, Jules, séduisante icône du fitness à la télé, et Evan, star d’une émission de danse, réalisent que leur vie sous les projecteurs n’a aucune chance de résister aux exigences inattendues qui accompagnent une grossesse. Wendy, auteur à succès, folle de bébés, se retrouve pour la première fois dans la peau des futures mamans auxquelles elle prodigue ses conseils et découvre les surprenants effets physiques engendrés par les hormones de la grossesse. Son mari, Gary, essaie de ne pas se faire humilier par son père, doté d’un esprit de compétition affûté, dont la très jeune femme trophée, Skyler, attend des jumeaux. Holly, photographe, se prépare à parcourir le monde pour adopter un enfant, mais son mari Alex ne se sent pas prêt et tente de contenir sa panique avec l’aide d’un groupe de jeunes pères solidaires parlent avec franchise de la paternité. Rosie et Marco, deux chefs cuisiniers rivaux de « food trucks », ont une aventure et se retrouvent face à un dilemme : que faire quand votre premier enfant s’annonce avant votre premier rendez-vous ?

Manuel de grossesse considéré comme la Bible des futurs parents outre-Atlantique, Ce qui vous attend si vous attendez un enfant révèle aux futurs parents les dessous de la grossesse avec humour et tendresse. Un sujet dont le potentiel comique a particulièrement séduit le réalisateur Kirk Jones (Nanny McPhee).

Ce film choral met en scène cinq couples qui s’apprêtent à devenir parents. Cinq couples et autant de façons d’aborder l’arrivée d’un bébé : de la mère modèle qui endure une grossesse infernale (formidable Elizabeth Banks, victime des multiples « surprises » pré-natales), à la mère épanouie débordante d’énergie, du papa gâteau (Dennis Quaid, exaspérant à souhait) au père sceptique, des futurs parents désireux d’adopter aux futurs parents perdus face à l’imprévu, le film joue sur tous les tableaux avec dérisionmais non sans tendresse.

Bonheur, bien-être, fatigue, angoisse, dénigrement, interrogations et conflits en tout genre, solidarité paternelle (le groupe des pères réunis dans une sorte de « Fight club » est l’une des bonnes trouvailles du film), crise existentielle, deuil… autant de thèmes que le réalisateur a voulu aborder sans concession (mais hélas avec lourdeur).

Soit, Jones n’évite pas certains poncifs (dont la scène d’adoption forcément larmoyante) et le film manque parfois d’inspiration. Mais Ce qui vous attend si vous attendez un enfant est un film à prendre pour ce qu’il est : une comédie légère au ton parfois railleur, parfois potache, mais souvent pleine d’humour.

Sortie le mercredi 20 juin 2012.

Bande annonce

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS