Jeu concours Plonger

C’est l’histoire d‘un amour total entre César et Paz.
Paz, photographe espagnole, nourrit une soif de rencontres, d’expériences et de voyages, alors que César, ex-grand reporter de guerre, souhaite à l’inverse s’extraire du tumulte du monde.
Paz est enceinte, cette perspective l’angoisse, l’étouffe. Elle semble s’éloigner chaque jour un peu plus de César, comme obsédée par quelque chose qui lui échappe.
Jusqu’au jour où elle disparaît, laissant son enfant et César sans véritable explication.

Pour son troisième long métrage derrière la caméra, Mélanie Laurent adapte Plonger, le roman de Christophe Ono-dit-Bio, publié en 2013 et récompensé du Grand Prix du roman de l’Académie française et du Prix Renaudot des Lycéens.

Vous souhaitez découvrir ce film dramatique interprété par Gilles Lellouche et Maria Valverde ? Nous mettons en jeu 5 x 2 places de cinéma ** ! Pour tenter votre chance, il vous suffit de répondre directement au questionnaire en ligne ICI avant le mercredi 29 novembre 2017 à 23h59 🙂

Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leurs places par voie postale dans les meilleurs délais.

Bonne chance à tous!

*en salles le 29 novembre 2017

**valables en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Grand Prix Cinéma Elle 2017

La remise du Grand Prix cinéma ELLE s’est déroulée jeudi 5 octobre dernier au cinéma du Panthéon. Ce prix organisé par le magazine ELLE, en collaboration avec la marque de cosmétique Sisley, réunit 100 lectrices dont la mission était de visionner 8 films en avant-première, pendant tout un week-end, puis de décerner le Grand Prix à l’un d’eux.

Les films sélectionnés étaient d’une grande qualité et représentatifs de la richesse du cinéma actuel :

  • « L’Atelier » de Laurent Cantet, sortie le 11 octobre 2017
  • « La Belle et la Meute » de Kaouther  Ben Hania, sortie le 18 octobre 2017
  • « Au revoir là-haut » d’Albert Dupontel, sortie le 25 octobre 2017
  • « Tout nous sépare » de Thierry Klifa, sortie le 8 novembre  2017
  • « Marvin ou la belle éducation » d’Anne Fontaine, sortie le 22 novembre 2017
  • « Plonger » de Mélanie Laurent, sortie le 29 novembre 2017
  • « Un homme intègre » de Mohammad Rasoulof, sortie le 6 décembre 2017
  • «  Les gardiennes » de Xavier Beauvois, sortie le 6 décembre 2017

Cette 7ème édition présentait aussi bien des films déjà sélectionnés en compétition (comme L’Atelier, présenté à Cannes ou Un homme intègre, qui a reçu le prix Un certain regard) que des adaptations de romans (Marvin, adaptation d’En finir avec Eddy Bellegueule d’Edouard Louis, Au revoir là-haut, adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaitre, Plonger, transposition du livre de Christophe Ono-dit-Biot).

En résumant brièvement les thématiques abordées dans cette sélection, on retrouve l’art comme moyen d’émancipation (dans L’atelier, Marvin, Plonger et Au revoir là-haut), la période de la guerre (Au revoir là-haut, Les gardiennes), la quête et le maintien de l’honneur (Tout nous sépare, Un homme intègre et La Belle et la Meute).

Le jury des lectrices ELLE 2017 a donc remis :

  • le prix de la beauté de l’image au film de Xavier Beauvois, « Les Gardiennes »,
  • le prix coup de cœur de la rédaction féminin à Nathalie Baye pour son rôle dans « Les gardiennes »,
  • le coup de cœur masculin à Finnegan Oldfield pour son interprétation dans le film d’Anne Fontaine, « Marvin ou la belle éducation »,
  • le Grand prix des lectrices ELLE à « La Belle et la Meute » de Kaouther  Ben Hania.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

L’image manquante

aff_898420131220124958« Durant de nombreuses années, j’ai recherché l’image manquante : un cliché pris entre 1975 et 1979 par les Khmers Rouges, alors qu’ils étaient à la tête du Cambodge… A elle seule, bien sûr, une image ne peut pas prouver un génocide, mais elle nous incite à réfléchir, à méditer, elle écrit l’Histoire. Je l’ai cherchée en vain dans les archives, les vieux documents, dans la campagne cambodgienne. Aujourd’hui, c’est une image manquante. Donc je l’ai créée. Ce que je vous propose aujourd’hui, ce n’est pas une image ni même la recherche d’une image unique, mais l’image d’une quête : une quête que seul le cinéma nous permet d’entreprendre ».

Dans ce ce documentaire poignant tout en sobriété, Rithy Panh (S21, la machine de mort khmer rouge, Les artistes du théâtre brûlé…) fait revivre son enfance et sa famille, détruites par les Khmers rouges. Cinéaste de la mémoire, conteur poète, il modèle des personnages en terre cuites pour donner libre court à ses souvenirs. Comme dans chacun de ses films, Rithy Panh met en avant « l’importance pour le peuple cambodgien de se réapproprier son identité et ses racines ».

Malgré un sujet aussi dur qui fait état du pire, les propos du réalisateur, alors témoin, sont dénués de haine. Avec pudeur et simplicité, il raconte au passé son histoire pour tenter de comprendre et mettre des mots là où les images viennent à manquer. Un exercice difficile mais salutaire, comme s’en rendra compte le réalisateur : « ces images ne sont pas manquantes… Elles sont en moi ».

En bonus de ce documentaire teinté d’émotion, un entretien de Rithy Panh et de Christophe Bataille (qui a écrit les commentaires narrés par Randal Douc) apporte une autre lumière sur le travail des artistes.

Sortie en  2013 et récompensée du Prix Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, L’image manquante  touche par sa sincérité et laisse une trace indélébile dans l’imaginaire du spectateur.

En DVD depuis le 19 novembre 2013, un documentaire distribué par Arte.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS