Les Petits princes ++

21003624_20130506154807048_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxJB, jeune prodige de 16 ans, est le dernier à intégrer le centre de formation où évoluent les plus grands espoirs du ballon rond. Entre l’amitié, la compétition, les rivalités et son attirance pour Lila, une jeune fille passionnée de street art, JB va devoir se battre malgré le lourd secret qui pourrait l’empêcher d’atteindre son rêve.

Premier film de Vianney Lebasque, Les Petits princes racontent l’histoire d’une passion dévorante, celle d’un jeune footballeur qui, à l’âge où tous les espoirs sont permis, va devoir faire un choix entre vivre son rêve au péril de sa vie ou préférer la raison au risque de nourrir un grand regret. Un sujet universel qui parlera à tous ceux qui cultivent une passion, qu’il s’agisse de sport ou d’univers artistique.

Servie par de jeunes acteurs talentueux qui montrent déjà une belle maturité de jeu (dont le formidable Paul Bartel, tout en intériorité), cette comédie dramatique révèle une mise en scène subtile – malgré quelques ellipses maladroites – doublée d’une belle énergie.

Filmé en filigrane, le milieu footballistique dévoile ses talents en devenir, des gamins remplis de rêves, animés par une passion commune, soutenus par des encadrants qui revêtent une autorité paternelle touchante. Des personnages attachants qui prennent le visage d’un blondinet taciturne confronté à un dilemme des plus cruels, d’une petite teigne dont la tchatche masque un terrible complexe d’infériorité vis à vis de son aîné, star d’une grande équipe de foot, d’un séducteur à l’esprit fin plein de sagesse…

Rivalité, amitié, solidarité, égo, racisme, premières amoures, relations familiales, dépassement de soi sont autant de thèmes abordés par ce premier film ambitieux et fortement prometteur.

A découvrir au plus vite!

Sortie le 26 juin 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Operación E ++

Colombie, décembre 2007 : le monde entier attend la libération de deux otages des Forces armées révolutionnaires colombiennes (les FARC), Clara Rojas et son fils Emmanuel né en captivité. Or quelques années plus tôt, le bébé a été confié de force par la guérilla à un pauvre paysan, José Crisanto. Le film raconte l’histoire incroyable et bouleversante de cet homme et de sa famille dont la vie va se transformer en périple tragique.

Pour son nouveau long métrage, Miguel Courtois Paternina (El Lobo, GAL), emmène le spectateur au coeur de la jungle colombienne où la guérilla sévit. La caméra se braque alors sur José Crisanto (formidable Luis Tosar), un producteur de coca, et de sa famille, qui tentent de survivre au quotidien entre la peur et la faim, et à qui l’on impose de soigner un bébé gravement malade. Prise en otage par les FARC, la famille décide de fuir pour obtenir de l’aide et sauver l’enfant. Mais très vite, l’étau va se refermer sur Crisanto, accusé de complicité avec les terroristes.

Impressionnant de réalisme et extrêmement bien documenté, Operacion E met en scène, à travers l’histoire d’un homme, la tragédie d’un pays gangréné par des groupuscules sans scrupule qui n’hésitent pas à sacrifier la vie des citoyens sous prétexte d’un idéal de liberté complètement fallacieux.

Des acteurs saisissants, une mise en scène épurée et pourtant efficace – qui n’est pas sans rappeler la technique du reportage filmé -, un réalisateur motivé par la volonté de « montrer comment l’Histoire avec un grand H est le plus souvent écrite par des anonymes, des victimes, des gens à qui l’on ne donne jamais la parole », autant d’éléments qui font d’Operacion E un film puissant, révoltant et ô combien poignant.

Sortie le 28 novembre 2012.

Bande annonce

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS