Asphalte

332542

Un immeuble dans une cité. Un ascenseur en panne. Trois rencontres. Six personnages.
Sternkowtiz quittera-t-il son fauteuil pour trouver l’amour d’une infirmière de nuit ?
Charly, l’ado délaissé, réussira-t-il à faire décrocher un rôle à Jeanne Meyer, actrice oubliée des années 80 ?
Et qu’arrivera-t-il à John McKenzie, astronaute tombé du ciel et recueilli par Madame Hamida ?

Voici notre coup de coeur du mois ! Présenté en avant-première au dernier Festival de Cannes, Asphalte est un petit bijou de fantaisie, de joliesse et de nostalgie, fait d’amitiés improbables et de parenthèses infinies.

Samuel Benchetretit adapte ici deux de ses nouvelles de Chroniques de l’Asphalte, et nous offre des tranches de vie de personnages esseulés, comme engourdis par leur quotidien, et qui se réveillent peu à peu au gré d’insolite rencontre.

Un tel s’invente globe-trotteur-photographe pour impressionner la belle infirmière. Tel autre s’improvise directeur de casting pour aider sa nouvelle voisine à retrouver sa carrière d’antan. Une troisième se met à choyer un étranger complètement perdu comme s’il s’agissait de son propre fils.

« Si je devais résumer le film, je dirais qu’il s’agit de trois histoires de chute. Comment peut-on tomber – du ciel, d’un fauteuil roulant ou de son piédestal – et être récupéré ? Voilà la question qui traverse à chaque instant Asphalte. Car les gens de banlieue peuvent être de très grands « récupérateurs ». Pour y avoir passé ma jeunesse, je peux dire que je n’ai jamais connu de solidarité aussi forte qu’en banlieue. Même si avec le temps, comme partout, la solitude et l’isolement gagnent peu à peu du terrain » explique Benchetrit.

Servi par un casting épatant (Isabelle Huppert, Gustave Kerven, Valeria Bruni Tedeschi, Jules Benchetrit, Michael Pitt et la formidable Tassadit Mandi), des dialogues ciselés où les silences et les regards en disent long, et sublimé par une douce mélodie composée par Raphaël, Asphalte est une comédie à taille humaine : irrésistiblement drôle, tendrement poétique, merveilleusement émouvante.

Sortie le 7 octobre 2015.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours Near Death Experience

328167.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxA l’occasion de la sortie de Near Death Experience le 10 septembre prochain, Des Films et des Mots, en partenariat avec l’agence Le K, vous propose de tenter votre chance pour gagner deux places de cinéma ainsi que des affiches du nouveau film « psycho-philosophique » de Gustave Kerven et Benoît Delépine.

L’histoire est celle de Paul, un employé d’une plateforme téléphonique en plein burn-out. Un vendredi 13, la chronique du journal télévisé sur ce jour particulier lui apparaît comme un signal pour passer à l’acte. Décidé à concrétiser son geste, il s’enfuit dans la montagne où il va vivre une expérience unique.

Pour participer à ce jeu concours, il suffit de répondre au questionnaire en ligne avant le mercredi 10 septembre 2014 minuit.  Les gagnants seront contactés par mail après tirage au sort et recevront leurs lots de la part de l’agence Le K.

Bonne chance à tous, et bonne rentrée avec Des Films et des Mots!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Dans la cour

033857.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxAntoine est musicien. A quarante ans, il décide brusquement de mettre fin à sa carrière. Après quelques jours d’errance, il se fait embaucher comme gardien d’immeuble. Jeune retraitée, Mathilde découvre une inquiétante fissure sur le mur de son salon. Peu à peu, son angoisse grandit pour se transformer en panique : et si l’immeuble s’effondrait… Tout doucement, Antoine se prend d’amitié pour cette femme qu’il craint de voir sombrer vers la folie. Entre dérapages et inquiétudes, tous deux forment un tandem maladroit, drolatique et solidaire qui les aidera, peut-être, à traverser cette mauvaise passe.

Raconter les hasards de la vie, mettre en scène des rencontres improbables, s’émouvoir d’amitiés inattendues, observer des solitudes qui se répondent et donner à voir un microcosme passionnant à travers une galerie de personnages, tous attachants à leur manière, qui se croisent Dans la cour… voilà en quelques mots ce que capte Pierre Salvadori avec tendresse, humour et retenue.

Catherine Deneuve et Gustave Kerven forment un merveilleux duo complémentaire qui se retrouve dans leur mal-être respectif : elle, animée par une folie douce, à la fois lumineuse et si fragile ; lui, ours au grand coeur mélancolique qui, derrière ses airs paumés, fait preuve d’une grande sensibilité. Des personnages « fêlés » qui vont se comprendre et tenter de se « consolider » peu à peu.

Une distribution impeccable, des dialogues savoureux, un scénario bien écrit… Entre fantaisie et vague à l’âme, Salvadori signe là un film plein d’élégance qui nous fait sourire, le coeur gros.

Sortie le 23 avril 2014.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS