Community : la nouvelle comédie déjantée à découvrir sur Numéro 23!

Hey! Que faites-vous ce soir?

Et si vous découvriez « Community », une série complètement déjantée débarquée tout droit de chez l’oncle Sam qui met en scène des personnages haut en couleur et aux univers très éloignés qui se retrouvent sur les bancs de l’université… pour le meilleur et pour le rire!

Jeff Winger (Joel MaHale, qui porte le short moulant comme personne), avocat exclu du barreau, doit retourner à l’université pour récupérer son diplôme. Il atterrit alors dans un community college, une université de seconde zone, où il va rencontrer des camarades aussi différents que délurés : Britta (Gillian Jacobs), jolie blonde qui veut changer le monde, Abed (Danny Pudi, la révélation), fou de cinéma et de pop culture qui peine à communiquer avec les humains, Shirley (Yvette Nicole Brown), desperate housewife fraîchement divorcée, Annie (Alison Brie, géniale hystérique), dont la dépendance aux amphétamines l’a faite exclure de son université, Troy (Donald Glover), star déchue du football américain et Pierce (l’inénarable Chevy Chase), millionnaire qui s’est inscrit uniquement pour passer le temps.

Ajoutez au tableau el Señor Chang, un prof d’espagnol un tantinet ravagé du ciboulot, un proviseur midinette qui fantasme sur la coqueluche de la fac et un prof de psychologie tête à claque à la morale douteuse et vous obtiendrez un bande de joyeux drilles qui vous donnerait (presque) envie de retourner à l’école.

Créée par Dan Harmon en 2009, « Community », inédite en France, en est à sa 4e saison Outre-Atlantique.

Une série drôle, percutante et politiquement incorrecte à découvrir dès ce soir à 20h45 sur la nouvelle chaîne Numéro 23!


Community S01 Bande Annonce 01 by numero23

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Ted ++

 À 8 ans, le petit John Bennett fit le voeu que son ours en peluche de Noël s’anime et devienne son meilleur ami pour la vie, et il vit son voeu exaucé.

Presque 30 ans plus tard, l’histoire n’a plus vraiment les allures d’un conte de Noël. L’omniprésence de Ted aux côtés de John pèse lourdement sur sa relation amoureuse avec Lori. Bien que patiente, Lori voit en cette amitié exclusive, consistant principalement à boire des bières et fumer de l’herbe devant des programmes télé plus ringards les uns que les autres, un handicap pour John qui le confine à l’enfance, l’empêche de réussir professionnellement et de réellement s’investir dans leur couple. Déchiré entre son amour pour Lori et sa loyauté envers Ted, John lutte pour devenir enfin un homme, un vrai !

Un gentil garçon qui refuse de sortir de l’adolescence, une peluche facétieuse un poil soupe au lait, qui boit-qui fume-qui jure-qui couche, des « potes du tonnerre » qui idolâtrent Flash Gordon, quand bien même ce dernier soit devenu une relique has been, une galerie de personnages névrosés, parfois paumés, souvent tarés voire carrément débile, des répliques qui vous asticotent sévèrement les zygomatiques, une rythmique savamment orchestrée entre cascades, course poursuite, castagne, scènes d’orgie et séquences émotions, des guest stars qui jouent le jeu, des références multiples aux années 80 et un humour qui fait mouche… Bienvenue dans l’univers complètement barré et génialement inconvenant de Seth MacFarlane.

Pour son premier long métrage, le père de la série TV « Les Griffin » s’intéresse au passage à l’âge adulte et aux renoncements que cela implique et réussit le pari haut la main de faire de Ted une comédie délirante au ton délicieusement irrévérencieux.

Un conte pour adulte complètement improbable, et qui s’annonce pourtant comme déjà culte…

 

Sortie le 10 octobre 2012.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des jeunes spectateurs.

 

Bande annonce

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS