Nous trois ou rien

Affiche_Nous_Trois_Ou_Rien_OKD’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents, Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.

Educateur reconverti en roi du stand up, trublion du paf dans la mini-série « Bref », auteur, rappeur, comédien, humoriste et aujourd’hui réalisateur… Kheiron n’en finit pas de nous surprendre à travers ses multiples talents.

Pour son premier long métrage, le jeune cinéaste rend un merveilleux hommage à ses parents dont il brosse le portrait avec une tendresse teintée de dérision et une délicatesse aux nuances d’admiration.

Voici donc Hibat (interprété par Kheiron), opposant au régime du Shah, incarcéré 7ans et demi pour avoir exprimé ses opinions politiques ; avocat n’ayant jamais pu exercer, cet infatigable résistant est un utopiste convaincu, un militant pacifiste qui aime son épouse autant qu’il la craint. Fereshteh (Leïla Bekhti) est tout aussi passionnée que son mari. D’une mauvaise foi irrésistible, elle manie sa verve redoutable avec éloquence et voue un amour absolu à sa famille.

De la lutte et des représailles en Iran à la fuite en Turquie, de l’année de clandestinité à l’accueil en France où il faut repartir de zéro, ce couple uni n’a de cesse de faire preuve de courage, de ténacité, de force de caractère, d’altruisme et d’espoir. Et l’arrivée en Seine-Saint-Denis ne va pas être de tout repos. « Mes parents n’ont jamais cessé de militer ; ils ont simplement mis leur énergie au service d’une autre cause » explique Kheiron. « Ils ont compris le danger de l’illettrisme, de l’inculture, la nécessité de la solidarité et de l’entraide pour se sortir de situations qui semblaient perdues d’avance ».

Au gré des dialogues inspirés et des situations cocasses mises en scène avec humour et bienveillance, Kheiron illustre la réelle possibilité de conjuguer la culture au pluriel grâce à l’écoute et au partage, sans verser dans un idéalisme stérile.

Nous Trois ou rien est un film personnel débordant d’amour et dénué de pathos, un récit rempli d’émotions traité avec esprit, un drame abordé sous l’angle de la comédie bourré de charme, qui invite à la réflexion et redonne espoir. Bref, on aime beaucoup.

Sortie le 4 novembre 2015.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu Concours Nous trois ou rien

Affiche_Nous_Trois_Ou_Rien_OKIl est rare au cinéma de découvrir un film personnel débordant d’amour et dénué de pathos, un récit rempli d’émotions traité avec un humour irrésistible et une vive intelligence, une comédie bourrée de charme qui invite à la réflexion et redonne espoir. Voilà ce qui se passe lorsque Kheiron (le trublion de « Bref » qui sévissait aux côté de Kyan Khojandi) passe derrière la caméra pour rendre hommage à ses parents.

D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun d’Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.

Et quand on aime on partage! Des Films et des Mots met en jeu 3 x 2 places de cinéma* pour découvrir le génial Nous Trois ou rien.

Pour tenter votre chance, il suffit de remplir le formulaire en ligne en cliquant ici avant le 4 novembre 2015 (jour de la sortie du film) minuit.

Les gagnants, tirés au sort, seront prévenus par mail et recevront leur lot par voie postale.

Bonne chance à tous!

* Places valables partout en France métropolitaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Les Gamins ++

20512713_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxTout juste fiancé, Thomas rencontre son futur beau-père Gilbert, marié depuis 30 ans à Suzanne. Gilbert, désabusé, est convaincu d’être passé à côté de sa vie à cause de son couple. Il dissuade Thomas d’épouser sa fille Lola et le pousse à tout plaquer à ses côtés. Ils se lancent alors dans une nouvelle vie de gamins pleine de péripéties, persuadés que la liberté est ailleurs.
Mais à quel prix retrouve t-on ses rêves d’ado ?…

Alain Chabat, Max Boublil : un duo de choc qui fonctionne à merveille et n’en finit pas de nous régaler dans cette comédie de moeurs gentiment régressive. L’un traverse la « crise de la cinquantaine », qui invite insidieusement à faire le bilan de sa vie et à renouer avec des rêves d’enfants jamais réalisés. L’autre connaît la « crise de la trentaine » où toute forme d’engagement provoque angoisse et dérobade.

Des vannes à gogo, des situations aussi décalées qu’hilarantes (la scène de la salle bain risque de marquer à jamais la mémoire des spectateurs – mais chut! Vous n’en saurez pas plus!), des personnages bien timbrés (Thomas Soliveres s’avère irrésistible en racaille BCBG) interprétés par des acteurs impeccables (de la lumineuse Sandrine Kiberlain à la sublime Mélanie Bernier en passant par l’insaisissable Kheiron), du rock, des surprises, de la poésie (non, là, on plaisante) mais aussi de la tendresse dans cette comédie faussement romantique au scénario bien ficelé malgré un rythme qui s’essouffle à mi-parcours (mais pour  repartir de plus belle).

Un premier film enthousiasmant signé Anthony Marciano (l’un des fondateurs de My Major Compagny)… un réalisateur qu’il faudra désormais suivre de près!

Sortie le 17 avril 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS