La Prunelle de mes yeux

364542-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUne fille, un garçon. Elle aime la musique, lui aussi (mais pas la même). Ils se détestent, ils se croisent sans cesse. Et surtout : elle est aveugle, il voit parfaitement. Un jour, par provocation, il se fait passer pour aveugle auprès d’elle. Ce qui n’était qu’une mauvaise blague dure un peu trop longtemps, l’amour arrive, la situation se complique, et la supercherie va devenir explosive.

Décalé, pétillant, absurde, fantasque, jouissif, délicat, savoureux, truculent… les adjectifs enthousiastes ne manquent pas quand il s’agit de qualifier la comédie romantique singulière signée Axelle Ropert (Tirez la langue, Mademoiselle). Il y a là un même charme, une même fantaisie, une même douceur mélancolique que dans l’univers de Sébastien Betbeder (2 automnes 3 hivers). Chez Axelle Ropert, les amoureux aussi se tournent autour, mais commencent par s’insupporter mutuellement tout en se cherchant l’un l’autre. Les lois de l’attraction réservent bien des mystères qui semblent inspirer la cinéaste.

« À partir du moment où l’amour affleure, la tragédie s’invite aussi dans le récit. Faire que l’amour ait du poids et de l’importance, que ce ne soit pas une petite convention supplémentaire ajoutée au cahier des charges du genre ; faire que ce soit vraiment déchirant. Cela a un côté casse-gueule, car si c’est déchirant, soudain ce n’est plus si drôle, c’était un équilibre périlleux à mettre en place ! », confie-t-elle.

Servi par un duo électrique interprété par Bastien Bouillon, irrésistible séducteur en toc que l’on adore détester, et la pétillante Mélanie Bernier, adorable amoureuse espiègle, La Prunelle de mes yeux se révèle être une « love story » profonde et légère, moderne et joliment désuète, mélodieuse et cacophonique… comme on les aime tant !

Sortie le 21 décembre 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours La Prunelle de mes yeux

364542-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxUn troisième jeu concours pour terminer l’année en beauté, ça vous dit?

Comédie romantique aussi décalée que savoureuse, La Prunelle de mes yeux,* signée Axelle Ropert, réunit la pétillante Mélanie Bernier et l’irrésistible Bastien Bouillon.

Une fille, un garçon. Elle aime la musique, lui aussi (mais pas la même). Ils se détestent, ils se croisent sans cesse. Et surtout : elle est aveugle, il voit parfaitement. Un jour, par provocation, il se fait passer pour aveugle auprès d’elle. Ce qui n’était qu’une mauvaise blague dure, l’amour arrive, la situation se complique, et la supercherie va devenir explosive.

Pour tenter de remporter deux places de cinéma** pour cette comédie sympathique, il suffit de  répondre au questionnaire en ligne ici avant le 26 décembre 2016 minuit.

Les gagnants, tirés au sort, seront prévenus par mail et recevront leurs places de cinéma par voie postale dans les meilleurs délais.

Bonne chance à tous ! Et par avance, de très belles fêtes de fin d’année à vous !

*En salles le 21 décembre 2016.

**Valables en France métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Nos futurs

567868.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDeux amis d’enfance, qui s’étaient perdus de vue depuis le lycée, se retrouvent et partent en quête de leurs souvenirs…

Si le scénario de Nos Futurs étonne par sa simplicité désarçonnante, il n’est est pas moins efficace. Tel est le talent de Rémi Bezançon (Le Premier jour du reste de ta vie) : nous prendre par la main l’air de rien et nous faire voyager à travers les histoires de la vie qu’il met en scène avec une tendre nostalgie.

Servie par un duo antinomique à la complicité évidente (Pio Marmai en « adulescent » des plus convainquants, Pierre Rochefort tout en justesse en trentenaire taciturne) et des seconds rôles irrésistibles ( Kyan Khojandi en tête dans le rôle d’un « DJ Max Max » déjanté à souhait), Nos futurs est une comédie au fort capital sympathique, construite sous forme de puzzle qui prend forme au gré des indices semés.

Mais n’ajoutons rien de plus si ce n’est que Rémi Bezançon signe un bien joli film où la mélancolie prend des teintes lumineuses et où la légèreté se fait profonde.

Sortie  le 22 juillet 2015.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS