Elle l’adore

582257.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMuriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie.
Lorsqu’une nuit, Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. La voici entraînée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer…

Pour son premier long métrage, la réalisatrice Jeanne Herry choisit le mélange des genres et revisite le polar sous l’angle de la comédie.

Une fan a priori quelconque qui ne peut s’empêcher d’affabuler, un chanteur de variété aux abois, un couple de policiers hystériques, plus soucieux de rejouer la sempiternelle antienne « Je t’aime moi non plus » que de résoudre une enquête… avec adresse et légèreté, Elle l’adore nous entraîne dans un tourbillon abracadabrant tout en insufflant une tension grandissante à mesure que l’étau se resserre sur la fantasque Muriel.

Si le rythme a tendance à s’essouffler en cours de route, le scénario inventif – si insensé qu’il est devient vraisemblable – la distribution impeccable (Laurent Lafitte, Pascal Demolon et Olivia Côte) et surtout, la prestation affutée d’une Sandrine Kiberlain aussi agaçante qu’irrésistible, qui nous embarque sans en avoir l’air dans ses joyeuses élucubrations, font de ce premier film une comédie policière fort sympathique.

Sortie le 24 septembre 2014.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Les Gazelles ++

435431.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMarie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l’achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d’un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté.
Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine… Et découvrir un monde sans pitié : à son âge, le célibat est vite perçu comme une tare suspecte.
Eclairée par des amitiés nouvelles, Marie va apprendre à envisager son célibat comme une chance d’où elle pourrait sortir plus forte, et enfin prête à être heureuse.

Ne vous y trompez pas : sous ses allures de comédie « girly » légère et pétillante, Les Gazelles brosse un tableau en rose et noir d’une génération oscillant entre espoir et désillusion, où les princesses se réveillent avec la gueule de bois et nous livrent leurs réflexions « désamusées ».

Bonne humeur, éclats de rire (parfois jaunes), fantaisie, exaspération, compassion… autant d’émotions provoquées par le film de Mona Achache (Le Hérisson) qui croque avec tendresse et clairvoyance ces trentenaires en goguette irrésistibles ou pathétiques dans leurs quêtes vaines du prince charmant.

Un scénario bien senti (co-signé par Camille Chamoux, alias « Marie », la révélation du film), une mise en scène rythmée, des actrices de choc et de charme (dont la sublime Audrey Fleurot) et des personnages haut en couleur des plus attachants dont on partage avec plaisir les aventures nocturnes délurées autant que les propos aigres-doux… Pas de doute : Les Gazelles est un « feel good movie »  (im)pertinent, sympathique et plein d’humour, à découvrir en bonne compagnie!

En salles le 26 mars 2014.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS