La Tortue rouge

331256.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx Conte poétique, récit philosophie, fable écologique, La Tortue rouge met en scène les aventures d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux…

La critique peut être un exercice délicat, où l’on tente de raconter sans trop en dire. Le premier long métrage du néerlandais Michael Dudok de Wit est un tel ravissement que l’envie d’en révéler chaque détail nous chatouille. Mais tomber dans l’euphorie dithyrambique reviendrait à gâcher l’effet de surprise aux futurs spectateurs.

Alors disons seulement que le cinéaste a composé une merveilleuse histoire dénuée de paroles, bourrée de charme et d’intelligence sur l’amour, la tolérance, et la vie. Les lignes épurées, le décor dessiné au fusain, l’heureux mélange du numérique – utilisé subtilement – et de l’artisanal,  l’harmonie des couleurs, l’évidence du langage musical,  la beauté formelle, la simplicité de la narration, tout concorde à la création d’une oeuvre sublime et envoûtante, qui vous invite dans un ailleurs aux mille et une émotions.

Récompensé d’un Prix Spécial Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, La Tortue rouge – coproduit par le prestigieux studio Ghibli –  est une merveille qui provoque de nombreux sourires clairsemés de larmes. Un petit bijou qui enchantera petits et grands.

Sortie le 29 juin 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

La Colline aux coquelicots +

Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer…

Attirés l’un par l’autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d’activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu’à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d’un secret qui entoure leur naissance et semble les lier…
Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l’aube d’une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d’amitié, d’amour et d’espoir.

Adapté d’un manga datant des années 1980 et dernière pépite sortie du studio Ghibli , La Colline aux coquelicots met en scène avec une douce poésie une belle histoire de destins intimement liés.

Après avoir réalisé Les Contes de Terremer, Goro Miyazaki récidive et s’entoure de papa Hayao (au scénario) pour signer un film plein de charme, au graphisme simple et élégant malgré quelques longueurs aux accents soporifiques.

Et si l’on est encore loin du Voyage de Chihiro ou de Princesse Mononoké, il semble que le talent de Miyazaki Junior nous réserve de bien jolies surprises…

Sortie le 11 janvier 2012.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS