Jeu concours Love Hunters

Australie, été 1987. Un soir, alors que la jeune Vicki Maloney se rend à une soirée, elle est abordée dans la rue par Evelyn et John White, deux trentenaires qui l’invitent chez eux. Sur place, elle comprend qu’elle est tombée dans un piège. Séquestrée, sa seule chance de survie sera d’exploiter les failles du couple…

Âme sensible, s’abstenir. A travers Love Hunters, son premier long métrage, Ben Young livre un thriller psychologique axé sur la dépendance amoureuse et les dérives qu’elle peut entraîner… Prêts à tenter l’expérience?

Pour tenter de remporter 1 place de cinéma* pour découvrir ce film sous haute tension, en salles le 12 juillet prochain, il suffit de répondre au questionnaire en ligne ici ** avant le 11 juillet 2017 (23h59). Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leur lot par voie postale.

Bonne chance à tous!

*Valable en France métropolitaine. 

**Les réponses doivent être formulées au sein du questionnaire et non en commentaire de cet article pour que la participation soit validée.

.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Fantastic Birthday

Greta Driscoll, jeune fille introvertie, est en passe de franchir le cap de ses 15 ans. Seule ombre au tableau : elle ne veut pas quitter le monde douillet et rassurant de l’enfance, une bulle dans laquelle elle s’enferme avec son seul ami au collège, Elliott. Quand ses parents lui annoncent l’organisation d’une grande fête pour son anniversaire, elle est prise de panique. Le grand soir, elle va basculer dans un univers parallèle un peu effrayant et complètement absurde dans lequel elle va devoir affronter ses peurs pour pouvoir se trouver et aborder autrement cette nouvelle ère.

Vous êtes séduits par l’univers onirique, la teinte mélancolique et l’esthétique rétro de Wes Anderson? Vous allez tomber sous le charme de Fantastic Birthday, premier long métrage de l’australienne Rosemary Myers.

Si l’histoire – à savoir les affres de l’adolescence – paraît mainte fois ressassée, son traitement excentrique, sa tonalité déjantée un tantinet caustique et sa mise en scène psychédélique font de Fantastic Birthday une fable « pop » inattendue et pleine d’imagination.

Présenté à l’Étrange festival (2016), ce conte fantastico-féerique nous plonge dans une ambiance « seventies » où l’héroïne évolue entre une famille ordinaire – père moustachu adepte des mini-shorts, mère chevelue et toujours pomponnée, sœur aînée rebelle immanquablement affublée de son petit-ami casse-cou -, et le lycée où sévissent les terribles triplées. Récit initiatique, rêverie cocasse, fantaisie pleine de charme, Fantastic Birthday est une jolie pépite acidulée qui pique un peu mais avec un goût de « reviens-y ». Irrésistiblement addictif !

Sortie le 22 mars 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Le Voyage au Groenland

184397-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxThomas et Thomas cumulent les difficultés. Comédiens en quête de rôles, trentenaires ingénus, parisiens désabusés… Un jour, ils décident de s’envoler pour Kullorsuaq, l’un des villages les plus reculés du Groenland où vit Nathan, le père de l’un d’eux. Au sein de la petite communauté inuit, ils découvriront les joies des traditions locales et éprouveront leur amitié.
Une ode à l’amitié, une comédie poétique à l’humour suranné, des personnages singuliers joliment décalés, un univers naïf, tendre et délicat. Pas de doute, nous sommes bien dans l’imaginaire lumineux de Sébastien Betbeder, qui, après nous avoir régalés des ces précédentes fantaisies aux multiples nuances (2 automnes 3 hivers, Marie et les Naufragés), nous invite à la quiétude non dénuée de fantasque.
Présenté au Festival de Cannes 2016 dans la sélection ACID, Le Voyage au Groenland séduit par son charme désenchanté, ses anti-héros enfantins, sa douce musique électro teintée de nostalgie, ses rapports père-fils mélancoliques où l’on se tait par pudeur et où l’on s’étreint par nécessité, sa découverte d’un ailleurs et d’un autre possible.
Moins enlevé que ses précédents films, Le Voyage au Groenland fait partie de ces films où il ne se passe a priori pas grand chose, mais qui vous accompagne encore un bon moment après avoir quitté la salle de cinéma.

Sortie le 30 novembre 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS