Marvin ou la belle éducation

Marvin Bijou est né dans une famille où la culture n’a pas sa place, où la télévision tonitruante règne en maître, où les repas dominicaux sont composés de nuggets et de frites et arrosés allègrement de pastis. Marvin Bijou est né dans un monde rustre et populaire auquel il n’appartient pas. Trop sensible, trop délicat, Marvin est un étranger parmi les siens. Il fuit les brimades auxquelles l’exposait tout ce qui faisait de lui un garçon « différent ». Envers et contre tout, il s’est quand même trouvé des alliés. D’abord, Madeleine Clément, la principale du collège qui lui a fait découvrir le théâtre, et dont il empruntera le nom pour symbole de son salut. Et puis Abel Pinto, le modèle bienveillant qui l’encouragera à raconter sur scène toute son histoire.
Marvin, devenu Martin, va prendre tous les risques pour créer ce spectacle qui, au-delà du succès, achèvera de le transformer.

Libre adaptation d’En finir avec Eddy Bellegueule, roman autobiographique d’Edouard Louis, Marvin ou la belle éducation narre le parcours initiatique d’un jeune homme fuyant une réalité qui n’est pas la sienne, attiré par un monde extraordinaire, plus exaltant, plus fascinant, mais dont les codes lui sont alors inconnus.

Anne Fontaine s’est emparée de cette histoire, qu’elle porte à l’écran avec une élégance teintée de mélancolie, et propose une passionnante réflexion sur le métier de comédien. Peu à peu, on assiste à l’éclosion d’un artiste, qui se révèle au gré de ses rencontres à l’effet cathartique.

Au-delà du récit d’un homme qui se construit seul et s’éduque à travers les arts et la culture, le film aborde avec justesse des sujets essentiels que sont la lutte contre la différence, l’homophobie mais également la maltraitance en milieu scolaire.

Servi par l’interprétation sur le fil d’acteurs merveilleusement inspirés, qu’il s’agisse de Grégory Gadebois, de Vincent Macaigne, ou des révélations Finnegan Oldfield (Les Cowboys, de Thomas Biguedain) et le jeune Jules Porier, Marvin ou la belle éducation n’est pas sans rappeler Billy Elliot tant ce récit bouleversant évoque avec la même émotion la quête d’identité et le dépassement de soi. Un film poignant et intense.

Sortie le 23 novembre 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

La loi de la jungle

imageMarc Châtaigne, stagiaire au Ministère de la Norme, est envoyé en Guyane pour la mise aux normes européennes du chantier GUYANEIGE : première piste de ski artificielle d’Amazonie destinée à relancer le tourisme en Guyane. De mésaventure en mésaventure, on lui affuble un coéquipier. Pas de chance c’est une pin-up. Pire : elle a du caractère.

Imaginez une histoire rocambolesque au fin fond de la pampa guyanaise où les personnages seraient les dignes héritiers des Charlots, le sergent Frank Drebin, l’agent Bob Sinclar, de Funès, Bourvil, Bud Spencer et Terence Hill… Bienvenue dans l’univers joyeusement foutraque et génialement déjanté d’Antonin Peretjako, qui nous avait déjà offert une sympathique caresse à rebrousse-poil avec la farfelue Fille du 14 juillet.

La Loi de la jungle reprend les mêmes ingrédients réjouissants : une ambiance empreinte de nostalgie – qui n’est pas sans rappeler les comédies des années 80 -, une mise en scène faussement désinvolte aux teintes surannées, des pauvres bougres qui multiplient les accidents de parcours et les rencontres saugrenues, un humour mêlant absurde et burlesque.

S’ajoutent ici des scènes de castagne irrésistibles, des gags à gogo servis par des dialogues affûtés, quelques instants romantiques plus ou moins alcoolisés, de l’aventure à foison, une course-poursuite insensée, une faune inquiétante et des acteurs au top de leur forme (dont les « héros » Vincent Macaigne, brillant clown pince-sans-rire, et Vimala Pons, merveilleuse Indiana Jones aux jambes interminables).

Voilà une satire socio-politique mordante et trépidante des plus savoureuses!

Sortie le 15 juin 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

Jeu concours Des Nouvelles de la planète Mars

198611Devinez quoi? Films et des mots continue de vous gâter avec la mise en ligne d’un nouveau jeu concours !

Vous aimez François Damiens? Vous aimez Vincent Macaigne? Vous aimez les comédies loufoques? Alors Des Nouvelles de la planète Mars, le nouveau film de Dominik Moll, est fait pour vous!

L’histoire est celle de Philippe Mars, un ingénieur informaticien divorcé qui essaye tant bien que mal de mener une vie tranquille, entre un fils collégien devenu subitement végétarien, une fille lycéenne obsédée par la réussite, une soeur artiste peintre aux oeuvres terriblement impudiques et une ex-femme qui bosse à la télé… L’irruption accidentelle de Jérôme, un collègue légèrement perturbé, achève de transformer son existence en chaos. Mais dans un monde qui a perdu la raison, la folie est-elle vraiment si mauvaise conseillère?

Pour tenter de remporter 2 places de cinéma* pour cette comédie joyeusement barrée, il suffit de remplir le formulaire en cliquant ici avant le 11 mars 2016.

Les gagnants, contactés par mail, recevront leurs places par voie postale.

Bonne chance à tous!

*valables dans toutes les salles en France Métropolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS