Jeu concours Yo-Kai Watch, le film

Avis aux fans de la série animée Yo-Kai Watch : Nathan et les malicieux Yokai, ces êtres invisibles responsables des petits tracas quotidiens du jeune garçon, arrivent sur grand écran pour de nouvelles aventures dès le 9 août prochain !

Yo-Kai Watch, le film  s’attache aux origines de cette saga nippone, héroïne des cours de récréation.

Nathan se trouve cette fois plongé dans le passé et va devoir triompher de Yo-kai maléfiques bien décidés à briser le lien d’amitié que notre héros a noué avec ses nouveaux compagnons. Avec l’aide des fidèles Whisper et Jibanyan et de son grand-père, Nathan va devoir découvrir comment la première Yo-kai Watch a été créée…

 

Prêts à plonger dans l’univers farfelu de ces personnages farceurs et attachants? Des Films et des Mots vous propose un nouveau jeu concours* pour tenter de remporter des places de cinéma et autres surprises. Pour cela, il suffit de répondre au questionnaire en ligne ICI  avant le 2 août 2017 (23h59).

Les gagnants, tirés au sort, seront contactés par mail et recevront leur lot par voie postale.

Bonne chance à tous!

*Jeu concours valable en France métroplolitaine

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

On the Milky road

Sous le feu des balles, Kosta, un laitier, traverse la ligne de front chaque jour au péril de sa vie pour livrer ses précieux vivres aux soldats. Bientôt, cette routine est bouleversée par l’arrivée de Nevesta, une belle réfugiée italienne. Entre eux débute une histoire d’amour passionnée et interdite qui les entraînera dans une série d’aventures rocambolesques.

Un univers faussement foutraque qui semble fait de bric et de broc, une pendule folle qui inverse les aiguilles du temps, une poule sauteuse qui ne pond qu’en l’air, un fidèle faucon qui s’improvise animal de compagnie, un serpent qui se repaît de lampées de lait, des nuées d’instants magiques où de petits miracles se produisent… et au milieu de toute cette poésie délicate et farfelue rythmée par une ritournelle entêtante, des personnages fantasques et attachants.

Nouvelle pépite signée Emir Kusturica, On the milky road est une bouleversante histoire d’amour sur fond de guerre des Balkans. Le rôle du guerrier-fermier-solitaire-amoureux sied d’ailleurs comme un gant au réalisateur qui s’improvise acteur. A ses côtés, Monica Bellucci interprète une femme en cavale, douce et sensuelle, sublimement filmée.

Ajoutez à ce couple inattendu une distribution inspirée, une photographie lumineuse, une créativité sans limite, une maîtrise du cadre à la fois rigoureuse et désinvolte, une évolution de ton habilement menée qui vous fait passer du rire aux larmes en un battement de cils, et vous obtenez un film plein d’émotions, que l’on aime jusque dans ses imperfections.

Sortie le 12 juillet 2017.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS

La Danseuse

094836-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxLoïe Fuller est née dans le grand ouest américain. Rien ne destine cette fille de ferme à devenir la gloire des cabarets parisiens de la Belle Epoque et encore moins à danser à l’Opéra de Paris. Cachée sous des mètres de soie, les bras prolongés de longues baguettes en bois, Loïe réinvente son corps sur scène et émerveille chaque soir un peu plus. Même si les efforts physiques doivent lui briser le dos, même si la puissance des éclairages doit lui brûler les yeux, elle ne cessera de perfectionner sa danse. Mais sa rencontre avec Isadora Duncan, jeune prodige avide de gloire, va précipiter la chute de cette icône du début du 20ème siècle.

Passionnée, précurseur, visionnaire, opiniâtre… voici le sublime portait d’une femme libre, habitée par son art jusque dans l’absolu, que nous livre Stéphanie Di Giusto. Soko incarne une Loïe Fuller saisissante, exaltée, éclairée, prête à vivre « sa » danse quitte à en perdre la raison. La cinéaste précise : « D’instinct, [Loïe] s’invente un geste et va traverser le monde grâce à lui. La beauté naturelle qu’elle n’a pas, elle va le fabriquer à travers son spectacle et ainsi se libérer grâce à l’art […]. Elle a fait de son mal être une énergie, une explosion de vie, un défi rageur ».

Sa rencontre avec Louis Dorsay (Gaspard Ulliel) mystérieux dandy fasciné par cette danseuse inconventionnelle, l’amitié nouée avec Melle Gabrielle (Mélanie Thierry), loyale et avisée, la fascination néfaste exercée par la toute jeune Isadora Duncan (Lily-Rose Depp), sont autant d’éléments qui viennent romancer cette histoire intime et captivante aux allures de biopic.

Si l’on aurait aimé que le duo Fuller/Duncan soit plus fouillé, La Danseuse n’en est pas moins un film envoûtant, virevoltant, hypnotique. Un hommage nécessaire à un génie injustement oublié.

Sortie le 28 septembre 2016.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • Twitter
  • RSS