Tom à la ferme

432844.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxUn jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne n’y connaît son nom ni la nature de sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclatera enfin, quelles qu’en soient les conséquences.

A près sa trilogie sur l’amour impossible, Xavier Dolan change de cap en adaptant Tom à la ferme, la pièce de Michel Marc Bouchard, séduit à l’idée de mettre en scène un thriller psychologique mêlant non-dits et incompréhension, angoisse et violence, ambiguïté et jeu de séduction : « c’était là toute la nouveauté que j’espérais ».

Avec une maîtrise pleine de finesse – tant par sa réalisation tout en subtilité que par son interprétation en constante évolution – , le jeune cinéaste canadien nous embarque dans un tourbillon infernal dont l’issue ne présage rien de bon.

Un sens de l’esthétisme saisissant, des plans soignés – citons la très belle scène d’ouverture où Tom rédige un hommage à son amant disparu au feutre, sur un mouchoir absorbant -, un suspense « hitchcockien » savamment distillé, une atmosphère glaciale dans laquelle le protagoniste s’enfonce à mesure qu’il s’éprend de son tortionnaire… Mais surtout, des personnages brillamment dessinés (révélés progressivement par la caméra), tous tour à tour mystérieux, fragiles et inquiétants, cultivant des relations fortement équivoques, qu’il s’agisse de la mère (magnifique Lise Roy) et de ses fils, des deux frères, ou de l’aîné (Pierre-Yves Cardinal, terrifiant) et de Tom, dont on finit par se demander qui est le bourreau, qui est la victime… autant d’éléments qui ne sont pas sans rappeler la théorie du « théâtre de la cruauté » d’Antonin Artaud.

Certes, l’accélération finale donne l’impression d’avoir loupé des éléments cruciaux de l’histoire. Mais Tom à la ferme reste avant tout un film troublant, déconcertant, puissant et délicat. Une réussite!

Sortie le 16 avril 2014.

Tom à la ferme Bande-annonce VF

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire