Zulu

21038412_20130910105406795.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxDans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Familier des films policiers et des thrillers, le réalisateur Jérôme Salle s’entoure à nouveau de Julien Rappeneau, son scénariste « fétiche » (Anthony Zimmer, Largo Winch…, sont le fruit de leur collaboration passée) pour adapter cette fois-ci Zulu, le roman noir empreint de violence sur l’Afrique du Sud post-apartheid signé Caryl Férey.

Avec un réalisme saisissant, Salle restitue l’atmosphère poisseuse de ce pays pourtant fascinant, aux antipodes des paysages de carte postale. A mesure qu’avance l’enquête menée par Ali (Forest Whitaker, comme toujours impeccable) et Brian (Orlando Bloom, convaincant dans un rôle à conte-emploi), le spectateur s’enfonce peu à peu dans ces terribles townships dénués d’espoir jusqu’à cette fameuse scène de la plage où l’on franchit un point de non retour…

A mi-chemin entre le polar et le thriller, ce film choc, sublimé par la musique de l’incontournable Alexandre Desplat, a de quoi chambouler, tout en vous laissant un arrière goût âpre et ô combien rugueux..

Avertissement : interdit aux moins de 12 ans.

Sortie le 4 décembre 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Article rédigé par : Laetitia
  • Twitter
  • RSS

Mettre un commentaire